Faune et flore

La faune et la flore de Chazey-Bons sont très diversifiés et comptent des espèces et des milieux protégés. Les milieux variés (le Furans, la forêt, la falaise de Pugieu…) permettent le développement d’une biodiversité riche.

Protection de la faune et de la flore

Plusieurs espèces et plusieurs milieux bénéficient de protections particulières.

Les ZNIEFF (Zone Naturelle d’Intérêt Écologique Faunistique et Floristique)

Les ZNIEFF sont des « secteurs du territoire national pour lequel les experts scientifiques ont identifiés des éléments remarquables du patrimoine naturel ». Les ZNIEFF permettent d’identifier et de décrire des secteurs présentant de fortes capacités biologiques et un bon état de conservation.

Cet inventaire constitue l’un des éléments majeurs de la politique de protection de la nature et une composante essentielle pour l’Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN).

Il existe 2 types de ZNIEFF :

  • Type 1 : présence avérée d’espèces ou d’habitats naturels « déterminants » (présence d’espèce réglementairement protégés)

  • Type 2 : fonctionnalités naturelles à plus petite échelle

Les informations collectées au niveau régional par le Muséum National d’Histoire Naturelle et le Ministère de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durable ont permis d’identifier que presque l’intégralité de la commune de Chazey-Bons était de type 2 (sauf la ZA de Penaye et le hameau de Chazey).

Les espaces protégés et gérés

Un espace protégé est « un espace géographique clairement défini, reconnu, consacré et géré, par tout moyen efficace, juridique ou autre afin d’assurer à long terme la conservation de la nature ainsi que les services écosystémiques et les valeurs culturelles qui lui sont associés » selon l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature.

Le classement en zone protégée de certains espaces est déterminant pour la mise en place de la politique de gestion du patrimoine naturel.

Sur la commune, 2 espaces sont concernés par cette protection (arrêtés de protection de biotope) :

Les espèces protégées et menacées

De nombreux facteurs (pollution, urbanisation...) font que certaines espèces sont malheureusement menacées et ont donc besoin de protection spéciale.

Sur notre commune les espèces menacées sont aussi bien des espèces animales que végétales.

La liste complète des espèces protégées et menacées est consultable sur le site internet de l’INPN qui recense les textes de lois concernant chaque espèces.

Zone NATURA 2000

La forêt communale de Chazey-Bons est intégrée à la zone Natura 2000 Milieux remarquables du Bas-Bugey. Cette zone concerne de nombreuses communes aindinoises et s’étend sur près de 4 460 hectares.

Les espèces envahissantes

Des espèces invasives se développent tout en affaiblissant et gênant le développement des plantes du milieu.

La renouée du Japon

L’une de ces plantes invasives est la renouée du Japon. Importée par Philippe Von Siebold entre 1825 et 1840, cette plante se localise autour des cours d’eau, les bords de routes, les voies de chemin de fer etc. Cette plante est fortement résistante et aime particulièrement les sols acides. Son expansion étouffe les autres plantes et modifie l’équilibre des milieux.

Le risque est aussi hydraulique. En effet, les renouées s’enracinent superficiellement sur les berges des rivières et des cours d’eau, elles ne stabilisent donc pas les les berges où elles s’implantent : les crus de ces cours d’eau en deviennent donc plus destructrices.

Pour en savoir plus : GEMAPI CCBS, FRAPNA 74 ou le blog de Mireille Boyer

L’ambroisie

Cette plante d’Amérique du nord se développe très rapidement et à un impact important aussi bien pour l’Homme que pour la faune et la flore.

La lutte contre l’ambroisie est devenue un véritable enjeu de santé publique. En effet, cette plante est très fortement allergisante. L’observatoire des ambroisies estime qu’entre 1 et 3,5 millions de français sont atteints par cette allergie. Le développement de cette plante constitue une menace pour l’agriculture (perte de rendement) et pour les la biodiversité.

Dès que vous identifiez un plant d’ambroisie, il ne faut pas attendre pour agir !

  • Si le plant se trouve sur votre terrain : arrachez-le avant la floraison (août – octobre)

  • Si les plants ne se trouvent pas sur votre terrain mais qu’il y en a peu : vous pouvez l’arrachez

  • Si la quantité de plant est conséquent : contactez la mairie par mail en précisant la localisation exacte des plants pour que notre équipe agisse au plus vite.

La région à également mis en place une application de signalement de l’ambroisie, téléchargeable sur Android et Iphone.

Pour en savoir plus : Observatoire de l’ambroisie

Les autres espèces envahissantes

L’INPN a répertorié plus de 40 espèces envahissantes. Parmi elles, on trouve le ragondin, le rat musqué, le marronnier d’Inde etc...

Pour consulter l’ensemble des espèces envahissantes, rendez-vous sur le site de l’INPN qui les répertorie dans l’onglet « Introduites dont envahissantes ».

Pour rappel, l’importation de plantes provenant de l’étranger est réglementée par les douanes pour garantir la protection des milieux français et européens. Renseignez-vous !